Jusqu’à ce jour, le Congo a servi aussi bien aux Occidentaux qu’aux Africains d’espace de projection pour leurs idées et leurs visions. La République démocratique du Congo est aujourd’hui célèbre dans le monde entier pour sa vibrante scène culturelle. Nulle part ailleurs en Afrique la création artistique contemporaine n’est aussi diversifiée et inventive, se faisant l’écho des nouvelles tendances. Pourtant, par le passé, on y a aussi réalisé des masques, des statues et des objets d’une qualité décorative remarquable, qui comptent parmi les icônes de l’art africain.

Des objets et des photographies que l’ethnologue Hans Himmelheber (1908–2003) avait rapportés de son expédition au Congo en 1938/39 constituent le point de départ de l’exposition. Pour la première fois, des oeuvres et des photographies historiques y sont confrontées à des oeuvres d’art contemporain. L’exposition évite toutefois de donner une vision unilatérale – celle des Occidentaux – et met en avant des artistes contemporains congolais renommés, tels que Sammy Baloji, Michèle Magema, Monsengo Shula ou Sinzo Aanza. Elle montre aussi comment les créateurs actuels – tout comme ceux d’autrefois – se sont penchés d’un œil critique sur les effets de la colonisation, de l’évangélisation et de la mondialisation.

Aujourd'hui

fermé

Lieu

Smaragd

Prix

CHF 18 / CHF 14 réduit

Avec le soutien de la Société Rietberg et de la fondation ACCENTUS



[ACTIVATION_LABEL]